DEUX ATTITUDES :

       des monuments réutilisés,

       un autre démoli.

Le Prieuré bénédictin, devenu école primaire supérieure,

puis colonie de vacances  en 1935

actuellement en phase de reconversion

Démoli en 1966

Couvent des Augustins 17è siècle,

devenu gendarmerie et école primaire

puis démoli dans les années 60.

Démolition aujourd'hui unanimement déplorée

Une grange réhabilitée

en salle de spectacle :

la salle Brassens

située sur les terrasses

surplombant la Grande Ouche

architecte : Jacques Ripault

ADAPTATIONS aux normes actuelles et nouveaux usages

Plutôt que démolir, envisager la nécessaire remise aux normes actuelles, à la fois au niveau de l'isolation, du moyen de chauffage, ainsi que, en fonction des nouveaux usages que nous proposons, une mise aux normes d'accessibilité handicapés. L'avantage majeur de ce bâtiment est justement sa souplesse d'utilisation et ses capacités de transformation.

Des simulations ont été réalisées pour une accessibilité handicapés et transformations de l'espace pour de nouveaux usages.

Esquisse pour accessibilité handicapés à usage de logement ou d'espace d'activité (rampe d'accès, sanitaire et salle d'eau handicapés, mise à niveau du séjour).

des nouveaux usages proposés :

  • un Espace numérique, avec Initiative Indre, pour réduire ce que l’on appelle la fracture numérique, accès gratuit et équipement à disposition, informatique, internet

  • un service d’aides aux entreprises coordonné par Dev’up, antenne du Conseil régional : des services partagés, co-working, offre aux entreprises d’accueillir leur collaborateurs ou contacts temporaires.

  • accueil de jeunes créateurs d'activités avec l'aide de la Chambre des métiers et celle du Commerce et de l'industrie

  • des associations à vocations sociale et culturelle souhaitent s'implanter à la Grande Ouche :

    • une association, d'envergure nationale, d'aide à l'enfance qui recherche des logements pour accueillir des petits groupes d'enfants et leurs encadrants pour des séjours en milieu rural.​

    •  une association d'aide à domicile

    • trois associations locales dédiées aux arts et spectacles vivants proposent d'y développer des résidences d'artistes et travail d'atelier.

  • des artistes et artisans ont fait des demandes d'ateliers-logement

Premières études qui proposent des distributions et affectation des espaces entre bureaux, ateliers, salle commune, par exemple :

www. grandeouche-saintbenoit.com